Le Domaine des Oiseaux

HistoriqueDécouverteGrangesObservationsCigognesGalerie PhotoPlan & ContactsHoraires VisitesColombophilieVerger FédérationsLiens

 

 

 

 

Les pruniers

La prune, richesse de nos terroirs

 

Le prunier qui appartient à la famille des rosacées poussait à l’état sauvage sur les terres américaines et asiatiques. Il est cultivé pour la première fois par les Étrusques, l’actuelle région de Toscane, en Italie du nord. Les Romains et les Égyptiens admiraient ce petit fruit sucré au goût savoureux et ils le séchaient déjà. Ce sont eux qui, durant l’Antiquité, plantèrent cet arbre le long de la Méditerranée qui fut progressivement introduit en Chine en empruntant la route de la soie. Au XIIIe siècle, les Croisés, en tentant de s’emparer de la ville de Damas, ramenèrent avec eux quelques « pruniers de Damas ». Ce sont les moines de l’Abbaye de Clairac, dans le Lot-et-Garonne, qui croiseront cet arbuste avec une autre variété de prunier local créant alors le « prunier d’Ente », enter signifiant greffer en latin. Ils découvrirent, par hasard, que les prunes exposées trop longtemps au soleil séchaient naturellement. De ce procédé de conservation naîtra le fameux pruneau d’Agen. Au XVIIIe siècle, se sont développées en France les plantations de mirabelliers et de pruniers à Reine-Claude, cette dernière baptisée ainsi en l’honneur de la femme de François 1er, Claude de France, fille d’Anne de Bretagne.